Laetitia Bernard

QUI EST-ELLE ?

ajouter aux favorisenvoyer à un ami

• • • EN ANNEXE À CET ARTICLE :

    fermer

    envoyez un lien vers cette page à un ami
    (les données ne sont pas conservées)

    envoyer

    laetitia bernard, cavalière non voyante

    • Derrière un micro

    « La radio a toujours été mon principal « fournisseur » d’information,
    j’aime parler mes textes, communiquer par ce moyen pour moi si naturel qu’est la voix »

     

    Jusqu’à ses 20 ans Laetitia Bernard a hésité entre :

    • devenir journaliste pour répondre à une passion,
    • être « chargée de mission handicap » au sein de la fonction publique européenne, un domaine où il y a fort à faire.

    « Finalement, la passion, l’envie d’être pleinement  épanouie l’ont emporté ».
     
    A l’époque de sa décision, Laetitia étudie à l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg. Elle profite de son année Erasmus à Berlin pour mûrir sa réflexion et commence à choisir des cours en rapport avec les médias. Elle a déjà fait un stage d’observation au Mouv’, la radio jeune de Radio France.
    « Les gens étaient formidables, ils m’ont accordé du temps, m’ont laissé faire quelques chroniques, m’ont donné les premières bases pour parler dans un micro poser ma voix… Je me suis tout de suite sentie bien ».

    En 2005, après avoir obtenu son diplôme d’IEP, elle s’oriente donc vers le journalisme et décroche la Bourse Julien Prunet (bourse créée en hommage du journaliste non-voyant décédé en 2001) et intègre le Centre de Formation des Journalistes (CFJ) pour se spécialiser en radio.
    « C’est très dur de présenter un journal radio avec mon handicap : il faut lire en braille avec un débit suffisamment rapide, adapter les textes en temps  réel en fonction des évolutions de l’actualité, apprendre par cœur, être capable d’improviser… Mais surtout il faut s’exercer avec le prompteur braille, acquérir des réflexes et une bonne méthode de travail ».

    En 2007, elle est recrutée à France Inter pour son stage de fin d’études. Elle présente les flashs de nuit (1h à 6h), puis Jacques Endroux, Directeur du Service des Sport, lui tend la main et lui propose de présenter les journaux des sports tous les week-ends.
    « Jusqu’à présent c’est mon expérience préférée, c’était génial, j’ai adoré rencontrer Stéphane Paoli, travailler avec toute l’équipe. Et puis j’aime le sport ! En tant que compétitrice bien sûr, mais aussi parce que mes deux parents sont professeurs d’éducation physique et sportive. Mon grand père paternel l’était aussi d’ailleurs… Bref c’est un truc de famille ! ».

    Pour la deuxième partie de l’année 2008, Laetitia fait une sorte de « parcours initiatique » au sein des différentes stations de Radio France :

    • 3 mois à France Bleu La Rochelle, où elle présente les informations régionales en journée,
    • 3 mois au Mouv’, la radio jeune de Radio France…

    Parallèlement, elle écrit dans des magazines équestres comme l’Eperon ou cavadeos.com.
    « J’écris sur ma passion, que demander de mieux ».